PRESSE ECRITE
 
 
 
4000 Jeunes bientôt en activité dans 12 villes de l’intérieur (THIMO)
 
L’un des enjeux du financement additionnel de 50 millions de dollars (environ 26 milliards de Fcfa) octroyé par la banque à la Côte d’Ivoire dans le cadre du projet emploi jeune développement des compétences (pejedec2), est de garantir la pérennisation des acquis en impliquant d’office les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des activités dédiées.

C’est dans cette optique que le gouvernement ivoirien a décidé, avec l’accord du bailleur, de confier à certaines communes la mise en œuvre des travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo) afin qu’elles soient en mesure de leur assurer, le cas échéant, une continuité après la fin du lancement 2019. 12 communes ont été choisies, à cet effet, avec la collaboration de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (Uvicoci), pour mettre en activité 4000 jeunes dans des travaux d’utilité publique en zone urbaine. Coût du projet, 2 920 158 311 Fcfa.

Une convention de partenariat portant sur la supervision et le suivi du projet dans les villes hôtes a été signé hier au plateau, pas GILBERT KONE KAFANA, président de l’UVICOCI et BAMBA ADAMA coordonnateur du Bureau de coordination des programmes emploi (Bcp-emploi), structure de pilotage du Pejedec. Les documents du contrat ont été paraphés en présence du ministre de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique, SIDI TOURE. Le représentant du gouvernement s’est félicité de la décentralisation des thimo à l’intérieur du pays. « Ce projet est une belle opportunité pour les jeunes cibles », a-t-il noté.

« L’appui de l’UVICOCI aux thimo urbains se fera sur trois axes principaux. A savoir , faciliter l’exécution des conventions avec les communes , aider à définir les mécanismes de pérennisation des dispositifs du projet et soutenir la mise en place d’une stratégie de capitalisation des acquis », à son tour, indique BAMBA ADAMA les villes bénéficiaires des thimo urbains du Pejedec additionnel sont Adzopé (300 jeunes pour un financement de 214 527 749 Fcfa) Akoupé ( 200 jeunes pour 191 148 529 Fcfa), Arrah (200 jeunes pour 162 600 549 Fcfa), Bongouanou (300 jeunes pour 237 878 989Fcfa), Tengrela ( 250 jeunes pour 195 636 875 Fcfa), Odienné ( 400 jeunes pour 285 624 150Fcfa) , Bako (100 jeunes pour 113 223 700 Fcfa), Gboguhé (400 jeunes pour 273 947 022Fcfa), Vavoua (600 jeunes pour 381 454 082Fcfa), Sassandra (250 jeunes pour 193 180 742), Tabou (600 jeunes pour 393 871 802Fcfa) et Grand-Béréby (400 jeunes pour 277 064 122Fcfa)
 
 
 
 
 
 
 
 
© Copyright 2012 - 2015 Bureau de Coordination des Programmes Emploi - Tous droits réservés
                      designed by Squall motion , Squallmotion
 
-