PRESSE ECRITE
 
 
 
ATELIER DE VALIDATION DES MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE LA PHASE ADDITIONNELLE DU PEJEDEC AVEC LES COLLECTIVITES TERRITORIALES.
 
Le projet emploi jeunes et développement des compétences (Pejedec) financé de 2012 à 2015 par la banque mondiale, a permis d’initier de soutenir des activités génératrice de revenus au profit de plus de 27 500 jeunes ivoiriens.

Vu les résultats satisfaisants et encourageants de cette première phase, le gouvernement ivoirien a sollicité le même bailleurs qui a accepté de lui accorder une enveloppe de 25 milliards (50 millions de dollars US ) pour l’exécution d’un Pejedec additionnel.
31 500 jeunes de 10 régions (Yamoussoukro, bélier, la Mé, Agneby-tiassa, Bagoué, Kabadougou, Moronou, Gboklè, San-pedro et Haut-Sassandra) vont bénéficier de ce projet additionnel qui court jusqu’au 30 juin 2019.

C’est donc pour valider les modalités de sa mise en œuvre qu’un atelier auquel prennent par les collectivités territoriales parties prenantes d, se tient depuis lundi à grand Bassam. La rencontre qui s’achève aujourd’hui vise au dire du coordonnateur du Bureau de coordination des programmes emploi (BCP-E) Bamba Adama « à harmoniser les approches des acteurs du projet sur sa gestion et les responsabilités de chaque entité ».

L’enjeu étant de faire en sorte que ce Pejedec, qui sera également mis en œuvre en zones rurales , se traduise en des projets pérenne et viables au-delà du 30 juin 2019.
Le ministre de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique, Sidi TOURE , a, dans son discours d’ouverture de l’atelier , indiqué que le défi à relever pour ce financement additionnel est grand . « il nous faut toucher les jeunes des villes secondaires et des villages, afin de répondre à l’ambition affichée du chef de l’Etat d’œuvrer pour un développement plus inclusif et plus solidaire des couches nationales « a-t-il noté. Sidi TOURE qui avait à ses côtés Gilbert KAFANA Koné, président de l’union des villes et des communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) et Philippe LEGRE, vice-président de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire l’ARDCI, a également annoncé que le projet va matérialiser certaines dispositions de conventions liant l’Agence Emploi Jeune (AEJ) à des collectivités territoriales . Entre autres, la création de points Emploi jeune décentralisées et la mise en place de fonds de garantie pour le financement des projets jeunes.

Par le BCP-Emploi
 
 
 
 
 
 
 
 
© Copyright 2012 - 2015 Bureau de Coordination des Programmes Emploi - Tous droits réservés
                      designed by Squall motion , Squallmotion
 
-