PRESENTATION DU PROJET C2D-EMPLOI DES JEUNES
 
 
 
 
La République de Côte d’Ivoire et la République française ont signé le 1er décembre 2012 un Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) qui définit le cadre général de mise en œuvre de l’effort bilatéral additionnel de la France relatif aux créances françaises d’aide au développement allant du 30 juin 2012 au 31 décembre 2015. Ce contrat permet de reconvertir les créances françaises sous forme de subventionsC2D pour le financement de projets convenus d’accord partie.

Sur cette base, les deux parties ont convenu qu’une partie de la Subvention C2D d’un montant de Dix Milliards Deux Cent Millions (10 200 000 F CFA) de F CFA, soit affectée au financement du Projet C2D Emploi des jeunes.

L’objectif du projet C2D-Emploi jeunes est de soutenir et amplifier des dispositifs existants d’accompagnement des jeunes vers l’emploi en cofinancement avec la Banque mondiale.


Le projet comprend trois composantes ci-après:
  • 1. Composante 1 : Renforcement de l’employabilité des jeunes
  • 2. Composante 2 : Développement de l’entreprenariat des demandeurs d’emplois
  • 3. Composante 3 : Appui institutionnel à la mise en œuvre de la Politique nationale de l’emploi et au fonctionnement de l’Unité de coordination du Programme Emploi.
Ces composantes se déclinent comme suit :

Composante 1 : Renforcement de l’employabilité des jeunes :

Sous-Composante 1.1 : Employabilité des jeunes :
  • (i) Insérer 4 096 jeunes dans des travaux d’utilité publique à haute intensité en main d’œuvre (voirie, assainissement, salubrité) ;
  • (ii) Intégrer 627 jeunes dans des chantiers écoles dans le BTP (construction de logements sociaux, construction-réhabilitation de bâtiments administratifs et/ou pédagogiques, réhabilitation de pistes rurales) ;
  • (iii) Intégrer 675 jeunes dans les entreprises (placement en stage en entreprises (BTP, industrie, commerces et services, économie sociale) ;
  • (iv) Placer 250 jeunes en apprentissage dans les secteurs artisanal et agricole (mécanique, bois, textile, artisanat, froid, commerce, hydraulique villageoise, productions agro-pastorales).

Sous-Composante 1.2 : Service civique :
  • (i) Développer un projet pilote de service civique d’aide à l’emploi pour 250 jeunes en difficulté sociale

Composante 2 : Développement de l’entreprenariat des demandeurs d’emploi :
  • (i) Développer l’auto-emploi de 4 600 jeunes par la création d’activités génératrices de revenus dans les filières agro-pastorales (cultures vivrières et maraîchères, élevages de volailles, de petits ruminants, transformation des produits agricoles) par une formation de base ;
  • (ii) Appuyer la création de micro et petites entreprises (MPE) pour 8000 jeunes dans le secteur informel (mécanique, couture, coiffure, distribution/transformation de produits alimentaires etc.).

Composante 3 : Appui institutionnel à la politique nationale de l’emploi

Sous-Composante 3.1. - Appui au ministère en charge de l’emploi et structures associées
  • (i) Pilotage et la déclinaison de la politique sectorielle de l’emploi ;
  • (ii) Etudes ;
  • (iii) Expertise perlée ;
  • (iv) Formation des cadres ;
  • (v) Equipement de gestion et de supervision, y compris véhicules).
  • (vi) Fonctionnement de la plate-forme de concertation sur l’emploi.

Sous-Composante 3.2. - Appui à l’Unité de coordination du programme emploi (UCPE)
  • (vii) Gestion du projet ;
  • (viii) suivi-évaluation du programme Emploi ;
  • (ix) information du public sur les dispositifs d’aide à l’emploi ;

La Maîtrise d’ouvrage du projet est confiée au Ministère d’Etat, Ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle (MEMEASFP) et la maîtrise d’œuvre à l’Unité de Coordination du Programme Emploi (UCPE).
 
 
 
 
 
 
 
© Copyright 2012 - 2015 Bureau de Coordination des Programmes Emploi - Tous droits réservés
                      designed by Squall motion , Squallmotion
 
-